.

Accueil

Le genre documentaire, parent pauvre du cinéma africain ne cesse de rester à l´écart des nombreux évènements consacrés aux diffusions des productions cinématographiques d´Afrique. Les  festivals à travers le monde et surtout du continent accordent peu de place et d´intérêt aux films documentaires dans leur programmation. Du Fespaco au Durban Film Festival en passant par les Journées Cinématographiques de Carthage, les documentaires, de même que leurs réalisateurs sont le plus souvent relégués au second plan. Si ces films occupent peu de places dans la programmation, leurs lieux de présentation ne sont jamais les plus attrayants. Les réalisateurs de ces films moins vus occupent le plus souvent ainsi donc les fonds des salles.

Cliquez ici pour en savoir plus.