Fragments de rêves

« J’ai quitté mon pays après que ses dirigeants m’aient humilié et fermé toutes les portes du rêve et de l’espoir ».  Tarek

« Que l’état de mon pays me désole… Malheureusement, on casse la compétence, on brise la conscience, on casse la beauté…je crois que les choses sont devenues plus qu’impossibles ».  Adel

« Les moyens de vie sont inexistants. Il n’y a que des possibilités de suicides. Elles sont nombreuses. Tu peux mourir comme tu veux, mais pour vivre il n’y a aucun moyen de vie ».  Tahar

Tous sont des citoyens algériens

(Algérie) de Bahïa Bencheikh-El-Fegoun 75mn/2017/Production: Aller-Retour Films