Le Voyage d’Aïcha

(Belgique) de Dominique Thibaut, 52mn

Aicha élève un troupeau de chèvres au nord-est du Burkina Faso. A 20 ans, elle attend son quatrième enfant. La grossesse est proche de son terme mais l’accoucheuse traditionnelle a détecté que l’enfant se présente par le siège. Le mieux serait qu’Aïcha se rende à l’hôpital. Mais ce dernier est à 60 km et la piste est détériorée. Aïcha ne dispose ni d’un moyen de transport, ni des moyens financiers pour payer les soins. Confrontée à un accouchement à risque dans une région du monde où elle pourrait en mourir, Aïcha s’interroge sur le sens de sa vie. Elle ne voulait pas vraiment de ce quatrième enfant. Elle craint pour sa vie depuis qu’elle sait que l’accouchement se présente par le siège. Pourra-t-elle rejoindre l’hôpital pour accoucher ? Qui prendra en charge ses trois enfants si elle décède durant l’accouchement ? Que pourrait être sa vie si elle décidait de ne plus avoir d’enfant ? Est-elle condamnée à être avant tout une mère ? En suivant l’itinéraire d’Aïcha, le film pose la question du droit des femmes à leur santé reproductive dans une Afrique subsaharienne où 250 000 d’entre elles meurent chaque année des suites de leur grossesse.