Ma mort ne m’appartient pas

(Burkina Faso) de Charles O’gust Kutu, 52mn

Au détour d’une ballade au cimetière, je me laisse emballer par le pittoresque de ce paysage de tombes qui s’étend devant moi. Mes pas me guident vers la tombe de mon père.  Je me souviens des tiraillements qui ont eu lieu sur la nature de ses obsèques. Je réalise que la mort est une chose inéluctable. Un jour mon tour viendra. Dans quelles conditions interviendra t-elle pour moi ? Ou serais-je enterré ? Quels genres d’obsèques me seront dédiés ? Mes vœux pourront-ils êtres exaucés ? A partir de là commence pour moi la quête. La quête de savoir quelle pourrait être la nature de mes obsèques à moi. Cette quête me conduit tour à tour chez les acteurs du système funéraire : croque-morts, musulmans,  catholiques, animistes, pompes funèbres… Une série de conversations  pour découvrir comment toutes ses communautés pratiquent les obsèques, mais surtout pour comprendre que, même si ma mort me concerne au premier chef, elle n’appartient qu’aux vivants. Eux seuls ont le contrôle de ma vie après ma mort.