Pas d’or pour Kalsaka

Pour amorcer sa croissance économique, le Burkina Faso lance en 2000 l’exploitation industrielle de ses réserves de gisement d’or. Alors c’est la ruée vers l’or où plusieurs sociétés minières transnationales s’installent au pays des hommes intègres. La première mine d’or d’exploitation industrielle à ciel ouvert est construite en juin 2006 à Kalsaka. C’est un grand espoir pour la population de ce petit village situé au nord-est du Burkina Faso. La Société KALSAKA MINING SA a la charge de l’exploitation de 18 tonnes d’or concédé par l’Etat burkinabè sous un contrat d’exploitation de 10 ans environ. « L’or n’a pas brillé pour Kalsaka » car en 2013, après 6 années d’exploitation, la mine ferme ses portes et laisse dernière elle un héritage inestimable de catastrophe sociale et environnementale. Une petite ville de campagne sans infrastructures sociales de base, une population socialement désorganisée par le niveau de vie acquis pendant le fonctionnement de la mine. Mais malgré tout, ce sont des hommes et des femmes courageux et déterminés qui s’organisent et se battent pour obtenir des  réparations

(Burkina Faso) de Michel K ZONGO 80mn/2019/Production Diam Production/ Film Five