The Revolution won’t be televised

(Sénégal) de Rama Thiaw 110mn/2016/ Production: Boul Fallé Image Sénégal

Dans les années 80, le Sénégal est un pays gouverné par une dictature déguisée.

L’homme qui se tenait contre ce système était Abdoulaye Wade. Pendant ses 20 ans au sein de l’opposition, il a promis d’établir le libéralisme politique, s’il était élu. Cependant, une fois au pouvoir, ce héros est vite devenu pire que ses prédécesseurs.

The Revolution won’t be televised commence le 17 janvier 2012 au début de la campagne présidentielle sénégalaise, lorsque Wade a corrompu le Conseil Constitutionnel pour être une nouvelle fois éligible comme candidat. Cette violation de la Constitution sénégalaise obligea trois amis, Thiat, Kilifeu et Gadiaga à intervenir où l’opposition socialiste avait manifestement échoué en créant le mouvement Y’EN A MARRE, avec quelques autres musiciens, journalistes et amis.

Dans un pays où les manifestations ne font pas partie de la culture, des millions de personnes sont descendues dans la rue afin de rejoindre l’appel de mobilisation des Y’EN A MARRE pour protester contre la candidature de Wade.

J’ai construis une relation avec ces trois artistes pendant 10 ans. Alors quand ils ont publié sur les réseaux sociaux la naissance de cette organisation de la société civile, je savais que quelque chose d’important arriverait pour mon pays. Mais peu à peu, je me demandais, qu’est-ce qu’ils vont faire après tout cela? Choisiront-ils de devenir des politiciens comme tant d’autres? Ou vont-ils choisir de rester membres de leur groupe de hip-hop, comme ils l’habitude d’être: de vrais artistes undergrounds?